bigger reset smaller

Activités des sections

Après-mdi cinéma au CityClub à Pully - le 14 novembre 2017

Excursion d’une journée dans la région de l’Emmental avec visite d’une fromagerie et de la fabrique de biscuits Kambly - le 26 septembre 2017

Visite d’un après-midi au Musée Chaplin’s World - le 13 juin 2017

Assemblée générale 2017 - le 25 avril 2017

Projection du film « demain » - le 15 novembre 2016

Excursion au Saut-du-Doubs

Visite du Moulin et huilerie de Sévery

Excursion au Pays-d’Enhaut


Après-mdi cinéma au CityClub à Pully - le 14 novembre 2017 - « On the Milky Road » d’Emir Kusturica (2017).

Résumé : Sous le feu des balles, Kosta, un laitier, traverse la ligne de front chaque jour au péril de sa vie pour livrer ses précieux vivres aux soldats. Bientôt, cette routine est bouleversée par l’arrivée de Nevesta, une belle réfugiée italienne. Entre eux débute une histoire d’amour passionnée et interdite qui les entraînera dans une série d’aventures rocambolesques.

La projection sera suivie d’une collation et nous nous réjouissons de vous y retrouver. Le comité






Excursion d’une journée dans la région de l’Emmental avec visite d’une fromagerie et de la fabrique de biscuits Kambly - le 26 septembre 2017

L’heure du départ est imminente et les derniers participants à notre sortie d’automne arrivent et d’ailleurs, voici nos deux autocars. Tout le monde est là ? Oui, alors « En route ! ». En route pour Berne tout d’abord, plus précisément la fosse aux ours, lieu de notre premier arrêt pour l’habituel café - croissant du matin, avec en prime un coup d’œil sur les plantigrades symboles de la ville … indifférents aux touristes qu’ils soient Suisses ou Asiatiques.





Nous poursuivons notre route qui traverse d’abord une banlieue commerciale avec les immanquables enseignes de grands magasins de bricolage, de meubles ou d’électronique. Mais très vite, le décor change et nous voilà dans le « vrai » Emmenthal, au milieu de vertes vallées et leurs fermes bernoises traditionnelles aux façades fleuries et aux toits impressionnants.



Et voici Affoltern im Emmenthal et sa fromagerie. Ou plutôt ses fromageries, vu qu’ont été conservés les bâtiments de production de 1750 et de 1950 à côté des installations actuelles. Petite bouffée de nostalgie dans la première, des souvenirs d’enfance (pour certains d’entre nous) dans la seconde et un regard admiratif pour la technologie des dernières. Sans oublier le passage, certes facultatif, par la boutique.



C’est maintenant l’heure d’un des moments forts de la journée, le repas de midi dans une grande et néanmoins chaleureuse salle coiffée d’une belle charpente typique de la région. Service efficace, cuisine de qualité et supplément de confort apprécié : la hauteur du local permet de converser à voix normale tout en en s’entendant les uns les autres !



Nouveau départ à travers cette belle campagne bernoise pour la visite de la fabrique de biscuits Kambly, fleuron de la gastronomie suisse avec le chocolat et le Cenovis. Nous sommes accueillis par une sympathique hôtesse qui nous résume ce qu’il y a à voir à l’intérieur. Des biscuits à profusion, évidemment, avec possibilité d’en goûter plus de 100 sortes (on n’a pas vérifié) et le risque de ne pas savoir résister. Un petit regret cependant. Les normes d’hygiènes étant ce qu’elles sont, la fabrication de ces délices restera invisible aux visiteurs.



Mais il faut boucler la boucle. C’est donc l’heure de monter dans les cars une dernière fois et, l’aller ayant passé par Yverdon, le retour se fera par Vevey et l’autoroute du lac et ses belles vues sur le Léman dont on ne se lasse pas.





Visite d’un après-midi au Musée Chaplin’s World - le 13 juin 2017






Projection du film « demain » - le 15 novembre 2016






Excursion au Saut-du-Doubs

En ce premier jour d’automne, deux cars emmènent la centaine d’inscrits à notre seconde excursion de l’année, excursion qui nous conduira à Villers-le-Lac à la frontière franco-suisse. Quittant la plaine de l’Orbe nous empruntons la route en lacets qui monte aux Rasses par Sainte-Croix pour un « café-croissant » et pour profiter de la vue impressionnante sur une large partie du Plateau, du Jura et des Alpes, malgré les brumes matinales.

excursion-au-sauts excursion-au-saut

Nous traversons ensuite une vallée de la Brévine tout ensoleillée et verdoyante (les moins 30° ce sera pour plus tard) et nous voilà à destination … ou presque. En effet, vu le peu de pluie en juillet et août, le niveau de Doubs est si bas que nous devons embarquer trois kilomètres plus loin que normalement.

excursion-au-sauts excursion-au-saut

Mais nous n’allons nous plaindre pour si peu. Le temps est splendide, les bateaux panoramiques offrent une vue largement dégagée sur le lac et les falaises qui le bordent et, en plus, les commentaires de l’accompagnatrice sont à la fois intéressants et pleins d’entrain.

excursion-au-sauts

excursion-au-saut

Et comme si tout cela ne suffisait pas, voilà que le personnel de bord commence à servir le « déjeuner » (comme disent nos voisins d’outre-Jura), moment qui est toujours un des temps forts de nos visites et la cuvée 2016 ne faiilira pas à la tradition.

excursion-au-sauts

Nous quittons momentanément cette agréable ambiance et nos bateaux pour nous rendre à pied jusqu’aux belvédères qui permettent d’admirer celui pour lequel nous sommes venus, le fameux Saut-du-Doubs. Ce n’est certes pas Iguaçu, comme dit l’une des participantes, mais la cascade n’en est pas moins jolie et la promenade en forêt un moment sympathique. Mais il est déjà temps de rejoindre nos bateaux où nous attendent fromages et dessert que nous savourons en remontant le lac et en admirant une fois encore ses rives et les hérons pour les plus observateurs !

excursion-au-sauts excursion-au-saut

Les meilleures choses ayant une fin, nous empruntons la route du retour, par les Montagnes neuchâteloises, pour retrouver notre point de départ au terme de « cette magnifique journée », de l’avis des nombreux participants et participantes.

excursion-au-sauts excursion-au-saut





Visite du Moulin et huilerie de Sévery

Heureuse exception dans ce printemps pluvieux, c’est un Jean Rosset tout brillant qui a accompagné la bonne cinquantaine de participants à la sortie de juin de la section de Lausanne et environs de la FVR.

Après un bref voyage à travers une campagne verdoyante, nous voilà à destination. Construit au XIIIe siècle, le moulin de Sévery est aujourd’hui propriété de la même famille depuis 1845, soit six générations.

explications initiales machine à casser les noix

Répartis en deux groupes, les participants ont assisté au cassage de noix qui se fait depuis peu en deux temps à l’aide de deux machines, un premier assez grossier et un deuxième plus fin, opérations qui ne remplacent toutefois pas complètement l’intervention humaine.

tri manuel explication du pressage traditionnel

Place ensuite au pressage des noix certes, mais aussi des noisettes, des amandes ou du colza. Le pressage se fait soit « à l’ancienne », soit « à froid ». Nous avons apprécié les explications claires et intéressantes de l’artisan qui nous a présenté avec beaucoup de verve les spécificités de ces deux techniques et les machines utilisées.

galette de nillon passage à la boutique

Une telle visite ne se conçoit pas sans un passage à la boutique qui offre tout un choix d’huiles, de moutardes et d’autres spécialités pour cuisiner, assaisonner viandes et charcuteries ou encore agrémenter toutes sortes de préparations culinaires. Et pourquoi ne pas goûter une petite bière à la noix, sans oublier l’inoubliable « nillon » de notre enfance.

collation en route pour le retour

Et pour ne pas faillir à la tradition, le comité avait fait préparer l’excellente collation qui marque régulièrement la fin de nos rencontres. C’est ainsi que l’esprit nourri du rappel d’une tradition pluriséculaire et l’estomac de nourritures plus actuelles, le groupe a repris le car pour rejoindre son point de départ dans la capitale.






Excursion au Pays-d’Enhaut

Cette fois encore, c’est une belle journée qui promet d’accompagner les participants à notre sortie d’automne. Après deux visites en France voisine, nous avions opté pour un retour au pays, plus précisément le Pays-d’Enhaut… en prenant notre temps. En effet, nous nous sommes permis un petit détour par le restoroute de la Gruyère et son beau coup d’œil sur le lac du même nom et les Préalpes fribourgeoises (voir première et deuxième photos).

Après un café-croissant et un petit coucou aux vaches multicolores qui ornent la terrasse du relais, nous voilà repartis pour traverser la si bien nommée verte Gruyère.
Nous remontons la Sarine jusqu’au détroit de la Tine et retrouvons ainsi à la fois le Pays de Vaud et celui d’Enhaut. Et voilà Château-d’Oex et son église qui, du haut de son éminence, veille sur le village.

Voici donc le moment de découvrir les véritables buts de notre excursion, l’Espace ballon et le musée du Vieux Pays-d’Enhaut. Deux expositions très différentes, mais tout aussi intéressantes l’une que l’autre, chacune dans sa spécialité. Technique sans être rébarbative, la première nous raconte les ballons à air chaud des frères Montgolfier à aujourd’hui, ou pour reprendre la formule des exposants « d’Icare à Picard ».
Changement d’ambiance dans la deuxième qui nous plonge dans un passé dont beaucoup d’entre nous ont encore vécu les derniers moments, mais qui nous semble pourtant déjà lointain. Occasion d’admirer l’ingéniosité de nos ancêtres qui, bien avant les designers du XXe siècle, avaient inventé le lit-gigogne et le fauteuil-relax. Occasion d’admirer aussi les fameux découpages qui ont contribué à la renommée de la région (voir troisième, quatrième et cinquième photos).

Au terme de ces deux visites (qu’il faudra prévoir un peu plus longues une prochaine fois), en route pour l’Etivaz où nous attendait un excellent repas dans un restaurant typique de ces montagnes. Moment toujours sympathique qui permet, selon les choix ou le hasard, de se retrouver entre connaissances ou d’en faire de nouvelles.
Chacun a ensuite occupé le temps « libre » à découvrir la chapelle au toit de tavillons, le parc aux cerfs ou la boutique du fameux fromage de l’Etivaz, et même les trois pour les plus expéditifs (voir sixième, septième et huitième photos).

Nous en arrivions ainsi au moment du retour par le col des Mosses, la vallée des Ormonts, pour bientôt longer notre bon vieux Léman et en apprécier le panorama toujours aussi admirable, même si déjà vu et revu. Encore quelques kilomètres et nous atteignions les hauts de Lausanne et enfin notre point de ralliement du matin, contents de cette belle journée.

photo excurstion au pays 1photo excurstion au pays 2photo excurstion au pays 3photo excurstion au pays 4photo excurstion au pays 5photo excurstion au pays 6photo excurstion au pays 7photo excurstion au pays 8